L’histoire de tréfimétaux

Tréfimétaux, est apparue dans les années 60 du siècle dernier. De 1987 à Mars 2016, elle a fait partie du groupe KME en s’appelant KME France depuis Mai 2007. En Avril 2016, Tréfimétaux retrouve son nom d’origine et regroupe les sites de Courbevoie, de Givet, de Niederbruck et de Seravalle Scrivia en Italie.

1962

Naissance de Tréfimétaux par fusion des sociétés Compagnie Française des Métaux (créée en 1892) et Tréfileries et Laminoirs du Havre (créée en 1907).

1967

Fusion acquisition de Tréfimétaux par le groupe Péchiney. Tréfimétaux en constitue la branche cuivre et représente 8% de ses activités.

1975
-1980

Tréfimétaux recentre ses activités autour des produits mécaniques et cède les activités qui ne sont plus en synergie avec sa stratégie. L’activité de production de câbles est notamment vendue à la société Pirelli en 1980.

1980
-1987

Tréfimétaux se restructure : des investissements importants sont mis en œuvre pour améliorer la productivité et la fiabilité des processus, accompagnés d’une réduction progressive et significative des effectifs qui passent de 6 000 à 2 500 personnes. Les usines du Havre et de Dives sur Mer sont fermées.

1987

La société italienne SMI, qui opère déjà dans le cuivre, acquiert 100% du capital de Tréfimétaux auprès de Péchiney. Ce rapprochement se traduit par la création d’un véritable ensemble industriel européen spécialisé dans la transformation du cuivre. Lancement d’un plan d’investissements pluriannuel pour Tréfimétaux, à hauteur de 100 millions de francs par an.

1989

La société Cuivre et Alliages, filiale de Tréfimétaux depuis 1987, en devient une division à part entière.

1990

La Société Italienne « SMI » Società Metallurgica Italiana S.p.A., acquiert au travers de sa filiale « Europa Metalli S.p.A. » la majorité des actions de KM-Kabelmetal et devient ainsi le premier transformateur de cuivre dans le monde.

1991

Tréfimétaux réorganise sa division des produits laminés et regroupe ses activités de distribution en France.

1993

Une organisation managériale commune à Europa Metalli et à Tréfimétaux est mise en place. Elle s’articule autour de trois secteurs opérationnels, regroupant des activités de production et de vente homogènes (tubes, barres en laiton et cuivre, produits laminés).

1995

Tréfimétaux S.A. (France), Europa Metalli S.p.A. (Italie) et KM-Kabelmetal AG (Allemagne), trois sociétés exerçant de longue date dans l’industrie européenne du cuivre, ont fusionné pour former KME, une société filiale détenue à 100% par la société SMI.

1999

SMI augmente sa participation au capital de KME AG.

2003

SMI détient 100 % du capital de KME AG.

2005

Le secteur d’activité des Barres du Groupe est filialisé. La filiale française prend le nom de Tréfimétaux Brass SAS.

2006

La holding financière SMI prend le nom de KME Group S.p.A.

2007

Afin de renforcer son image de groupe européen totalement intégré, KME Group décide d’adopter, pour l’ensemble de ses filiales, la marque KME®. Ainsi, à compter du 1er mai 2007, Tréfimétaux SA devient KME France S.A.S et Tréfimétaux Brass SAS devient KME Brass France SAS.

2016

European Copper Tubes (ECT), maison mère de CUPORI et KME AG ont signé un accord de partenariat dans le capital de la société française KME France S.A.S. Cet accord a permis de donner naissance à un acteur industriel européen de premier rang dans les activités des tubes et des barres de cuivre grâce au développement de nouvelles synergies sur le savoir-faire, la recherche et le développement.
Cet accord est limité aux usines Françaises de Givet et de Niederbruck et à leurs activités respectives dans les tubes (Givet) et les barres cuivre (Niederbruck), ainsi que l’activité tubes de l’usine italienne de Serravalle Scrivia, une division de KME Italy S.p.A.

Cet accord a pour conséquence directe l’adoption du nom Tréfimétaux SAS pour la société KME France S.A.S.

Logo